L'Origine du domaine

Façade de BeaudricourtDomaine de Chartuzac rattaché à la Seigneurie de Saint Maurice au XVe et XVIe siècles. Celle-ci est divisée et vendu après une sentence du présidial de Saintes en 1626.

Le domaine de Chartuzac s'étend alors sur quelques hectares de terre, de bois et de futaies. Il est acquis par la famille de St Etienne de Bully puis passera en dot aux mains de la famille de Saint Cyr de Mauvoir...

Il ne reste aucun vestige de la batisse de cette époque, seule la chapelle du XVIIe siècle demeure, près d'une source et d'un plan d'eau.

L'actuel logis sera bâti au cours du XVIIIe siècle pour "les villégiatures". La propriété s'étend alors sur une cinquantaine d'hectares, sur deux fermages. Le domaine est prospère...
 
Une alliance pendant la période révolutionnaire avec une famille de riches négociants et militaires faisant acte de grands mérites lors de bataille napoléonnienne. Le domaine est en effervescence, un vignoble est planté et de grands travaux sont exécutés sur le logis.
Soudainement et brusquement dans les années 1850, le logis est délaissé et les travaux entrepris sont arrêtés. Dès lors le logis s'endormira... Le domaine subira la perte de son domaine par le philoxera... Les propriétaires se succèderont brievement, subissant eux-aussi les aléas de la vie...

Au cours du XXe siècle, la propriété sera partagée, divisée et morcellée. Certains fermiers devront habiter le logis. Le logis sera conservé malgré tout dans la famille, il sommeillera jusqu'en 1989.
Ce délaissement et ce long songe a mis le logis dans un état général désastreux. Les batiments annexes sont en ruines et les jardins, de véritables friches. L'actuel propriétaire se charge alors d'une lourde mission : de faire revivre ces lieux.
Creation site internet - VP Web Com - Une Formation Joomla Cybergraphik